POP-012

M. Gauthea (Dr), A. Dierrickb (Dr), T. Delbotb (Dr), MO. Northb (Dr), B. Cochand-Priolletb (Dr), P. Bouchardc (Pr), J. Bertheratb (Pr), L. Groussinb (Pr), S. Gaujouxb (Pr), L. Bricaire*b (Dr)

a HOPITAL TENON, APHP, Paris, FRANCE ; b HOPITAL COCHIN, APHP, Paris, FRANCE ; c HOPITAL SAINT ANTOINE, APHP, Paris, FRANCE

* leopoldine.bricaire@aphp.fr

Contexte:L’hyperparathyroïdie primaire (HPT1) est l’atteinte endocrinienne la plus fréquente de la Néoplasie Endocrinienne Multiple de type 1 (NEM1). Sa prise en charge chirurgicale est délicate.

Méthode:Nous avons évalué entre 2015 et 2019, l’intérêt de l’échographie parathyroïdienne, la scintigraphie au sesta-MIBI avec acquisition TEMP/TDM (sesta-MIBI) et la TEP/TDM à la 18F-fluorocholine (FCH-TEP/TDM) avant chirurgie parathyroïdienne de patients présentant une HPT1 dans un contexte de NEM1 et corrélé leurs données aux résultats histologiques des patients opérés.

Résultats:Vingt-deux patients ont été inclus. Onze patients ont été opérés pour la première fois, 4 ont bénéficié d’une reprise et 7 n’ont pas été opérés. Le taux global de positivité de l’imagerie était de 91% (21/22 patients) pour l’échographie et 96% (20/ 22 patients) pour la sesta-MIBI et la FCH-TEP/TDM. Les 3 modalités d’imagerie étaient négatives chez un patient, non opéré.

Chez les patients opérés, 3 glandes pathologiques n’avaient été détectées par aucune des techniques d’imagerie. La sesta-MIBI et la FCH-TEP/TDM ont réalisé de façon superposable 3 faux-positifs dans des régions évocatrices de localisation parathyroïdienne ectopique : deux étaient des tumeurs thymiques et un, un ganglion inflammatoire. La FCH-TEP/TDM comparée à la sesta-MIBI a permis de mieux localiser en pré-opératoire les glandes pathologiques chez 4/11 patients opérés pour la première fois et 1/4 patient repris chirurgicalement.

Conclusion:Comparée à la sestaMIBI, la FCH-TEP/TDM fournit des informations supplémentaires concernant le nombre de glandes parathyroïdiennes pathologiques et leur localisation chez les patients atteints d’HPT1 dans le cadre d’une NEM1. Elle permet de mieux planifier leur prise en charge chirurgicale.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.