M. Joubert*a (Pr), JP. Rivelineb (Pr)

a service endocrinologie-diabétologie - chu caen, Caen, FRANCE ; b service endocrinologie-diabétologie - APHP - Lariboisière, Paris, FRANCE

* joubert-m@chu-caen.fr

Les premiers systèmes de délivrance automatisé d’insuline, encore appelés « boucles fermées » ou « pancréas artificiels » sont désormais disponibles dans de nombreux pays, en routine clinique. Ces systèmes s’adressent le plus souvent aux patients diabétiques de type 1 dont l’équilibre glycémique reste difficile (HbA1c et/ou hypoglycémies sévères) malgré le traitement de référence qui est l’utilisation d’une pompe à insuline et d’un capteur de glucose interstitiel. De nombreuses preuves de leur efficacité dans différentes situations cliniques ont été publiées au cours des dernières années. Plusieurs systèmes arrivent à maturité et devraient enrichir l’offre actuellement disponible. Des systèmes open-source sont également de plus en plus utilisés par les patients qui ne souhaitent plus attendre l’arrivée des systèmes accrédités sur le marché.

Dans cet atelier, les deux experts présenteront les principaux concepts, dispositifs, indications et preuves scientifiques concernant ces systèmes, ainsi que les organisations à mettre en place dans la perspective du remboursement, espérée de tous, des boucles fermées en France.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.