CO-021

S. Sayeha (Dr), M. Yazidi*a (Dr), W. Madhia (Dr), I. Oueslatia (Dr), W. Griraa (Dr), F. Chakera (Dr), M. Chihaouia (Dr)

a Université de Tunis el Manar - Faculté de Médecine de Tunis - Service d'endocrinologie - Hôpital Lar abta, Tunis, TUNISIE

* meriemyazidi@gmail.com

Objectifs : déterminer les facteurs associés à l’hypercalcémie sévère (HS) au cours de l’hyperparathyroïdie primaire (HPTP).

Méthodes : Etude rétrospective ayant concerné 123 dossiers d’HPTP colligés sur une période de 20 ans. Les patients ont été subdivisés en deux groupes selon la sévérité de leur calcémie supérieure ou strictement inférieure à 3,25 mmol/l. Les deux groupes ont été comparés en analyse univariée et multivariée en fonction de leurs paramètres sociodémographiques, cliniques et paracliniques.

Résultats : La prévalence de l’HS était de 35,8%. Les facteurs cliniques associés à l’HS étaient les douleurs abdominales (p=0,02), les vomissements (p=0,05) et la pancréatite aiguë (p=0,005). Les facteurs biologiques associés à l’HS étaient le taux de PTH plus élevé (p=0,001) et la carence en vitamine D (p=0,01). La taille de l’adénome parathyroïdien était significativement plus élevée et le carcinome parathyroïdien était plus fréquent dans le groupe HS (respectivement p=0,001 et p=0,06). Après analyse multivariée, les facteurs associés de façon indépendante à l’HS étaient un adénome parathyroïdien de taille ≥20 mm et un taux de PTH ≥300 pg/ml avec des OR ajustés respectivement de 12 et 7,7.

Conclusion : Au cours de l’HPTP, un taux de PTH≥300 pg/ml et un adénome parathyroïdien de taille ≥20 mm sont les principaux facteurs prédictifs de la survenue d’une HS. La pancréatite aiguë et le carcinome parathyroïdien semblent être plus fréquents au cours de ces formes d’HPTP justifiant une prise en charge chirurgicale rapide après préparation médicale.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.