F. Muscatelli*a (Dr)

a Institut de Neurobiologie de la Méditerranée-INSERM U1249, Marseille, FRANCE

* francoise.muscatelli@inserm.fr

L'ocytocine est un neuromodulateur clé impliqué dans le comportement social et Dans certains modèles animaux d'autisme, notamment chez les souris déficientes pour le Magel2, l'administration périphérique d'ocytocine dans la petite enfance améliore les comportements sociaux jusqu'à l'âge adulte. Cependant, on ne connaît ni les mécanismes responsables des déficits sociaux ni les mécanismes par lesquels cette administration d'ocytocine a des effets à long terme. Nous avons cherché à clarifier ces mécanismes dépendants de l'ocytocine en nous concentrant sur les performances de la mémoire sociale.

Nous avons montré que les souris déficientes pour le gène Magel2 présentent un déficit de la mémoire sociale et avons étudié les circuits hippocampiques qui sous-tendent cette mémoire. Nous montrons une co-expression de Magel2 et du récepteur de l'ocytocine dans le gyrus denté et les régions hippocampiques CA2/CA3. Ensuite, nous démontrons : une augmentation de l'activité GABAergique des cellules pyramidales CA3 associée à une augmentation de la quantité de récepteurs à l'ocytocine et d'interneurones somatostatine. Nous avons également révélé un retard dans la séquence de développement GABAergique chez les souriceaux Magel2-KO, lié à des modifications de phosphorylation du cotransporteur KCC2. Remarquablement, nous avons démontré les effets positifs de l'administration sous-cutanée d'ocytocine chez les nouveau-nés mutants, restaurant les altérations neuronales et la mémoire sociale.

Bien que les essais cliniques soient débattus, cette étude met en évidence les mécanismes par lesquels l'administration périphérique d'ocytocine chez les nouveau-nés a un impact sur le cerveau et démontre la valeur thérapeutique de l'ocytocine pour traiter les nourrissons atteints de troubles du spectre autistique.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.