POP-008

J. Estrada Meza*a (Mlle), M. Sotya (Dr), C. Saint-Béata (Mlle), M. Silvaa (Mlle), C. Brona (Mlle), G. Mithieuxa (Dr), A. Gautier-Steina (Dr)

a Inserm U1213 Nutrition, diabète et cerveau, Lyon, FRANCE

* judith.estrada-meza@univ-lyon1.fr

Introduction:

L’état métabolique est régulé par des noyaux hypothalamiques, dont les connections se forment en période néonatale sous le contrôle d’un pic de leptine plasmatique. Chez l'adulte, la sensibilité à la leptine hypothalamique est contrôlée par la néoglucogenèse intestinale (NGI), fonction également induite pendant cette fenêtre développementale clé. Nous avons donc émis l'hypothèse que le pic néonatal de NGI régulerait les connections hypothalamiques et le métabolisme de l’adulte.

Méthodes:

Les connections hypothalamiques ont été étudiées par immunomarquage d’AgRP (Agouti-related protein) et POMC (pro-opiomelanocortin) sur des coupes de cerveaux de souris ayant une surexpression de la NGI induite un jour (IoverexpG6pc.P1) ou 12 jours après la naissance. La composition corporelle a été étudiée à l’âge adulte par imagerie par résonance magnétique après 1 mois de régime high fat high sucrose (HFHS).

Résultats:

Les souris IoverexpG6pc.P1 présentent une augmentation de la quantité de fibres AgRP et une diminution de la quantité de fibres POMC dans le noyau paraventriculaire antérieur de l’hypothalamus par rapport aux souris littermates. Soumises à un régime HFHS à l’âge adulte, ces souris ont une moindre masse grasse et une augmentation de la masse maigre comparée aux littermates. Ces effets ne prennent pas place quand la surexpression de la NGI est induite 12 jours après la naissance, après le pic néonatal de NGI.

Discussion:

La NGI contrôlerait le développement néonatal des connections hypothalamiques AgRP et POMC, spécifiquement pendant les deux premières semaines de vie. La NGI exercerait donc son rôle bénéfique sur le métabolisme dès la période développementale.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.