PH. Gouyon*a (Pr)

a Laboratoire : « Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité », Paris, FRANCE

* pierre-henri.gouyon@mnhn.fr

Sous un certain angle, on peut dire que les individus vivants sont des artifices inventés par les gènes pour se reproduire. En effet, le processus évolutif a progressivement sélectionné des informations génétiques "codant" pour la production d’organismes les reproduisant le mieux possible étant données les conditions de milieu en présence. Est-ce à dire que tout être est totalement déterminé par ses gènes ? En réalité, chaque être vivant "interprète" le génome (comme un musicien interprète une partition) en fonction de l’environnement. Cette co-construction induit une complexité qui est au centre de nombreuses recherches mais aussi de nombreuses incompréhensions. Dans ce cadre, que deviennent les notions d’inné et d’acquis ? Et peut-on dépasser les difficultés liées à l’implication des idéologies dans ce domaine ?

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.