POP-034

N. Grandgeorge*a (Mme), MP. Aussibala (Mme), C. Saintheranta (Mme), A. Geslota (Dr), P. Carona (Pr), A. Benneta (Dr), S. Grunenwalda (Dr), D. Vezzosia (Pr)

a Centre Hospitalier Universitaire, Toulouse, FRANCE

* naiagrandgeorge@yahoo.fr

Contexte : Au cours de l’épidémie de Covid-19, les questions des patients insuffisants surrénaliens chroniques (ISC) sur leur risque de contracter le Covid-19 étaient nombreuses.

Objectif : Evaluer, dans un groupe de patients ISC, la fréquence de l’infection au Covid-19 ainsi que le niveau d’anxiété par rapport à la crise sanitaire.

Patients et Méthodes : Etude descriptive, monocentrique, ayant proposé un questionnaire téléphonique du 21/04/2020 au 11/05/2020, aux 121 patients ISC ayant participé à un programme d’éducation thérapeutique sur l’ISC. Ce questionnaire standardisé évaluait la présence d’un diagnostic d’infection au Covid-19 ou d’une symptomatologie compatible, ainsi que le niveau d’anxiété sur la situation sanitaire.

Résultats : 96 patients (60% de femmes), insuffisants surrénaliens (49,5% périphérique), âgés de 50 ± 16,5 ans, ont répondu au questionnaire. 56 patients (58,3%) présentaient des facteurs de risque de développer une infection sévère au Covid-19 : obésité (n=23 ; 24%), diabète (n=9 ; 9,4%), pathologie pulmonaire (n=20 ; 21%), hypertension artérielle (n= 21 ; 22,1%), âge > 70 ans (n=7 ; 7,2%). Aucun patient n’a contracté d’infection avérée au Covid-19, 14 patients (14,7%) ont eu une symptomatologie compatible spontanément résolutive sans hospitalisation. Le niveau d’anxiété était à 3,8±2,8/10, et était majoré par l’ISC chez 36 patients (38,2%). Cette anxiété a justifié 34,6% des adaptations de traitement (9/26). Aucune décompensation surrénalienne aigue n’a été rapportée.

Conclusion : L’insuffisance surrénalienne chronique ne semble pas être un facteur de risque d’infection sévère au Covid-19. Elle majore en revanche l’anxiété des patients par rapport à la crise sanitaire.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.