POP-029

A. Lagarde*a (M.), B. Delemerb (Pr), A. Tabarinc (Pr), A. Mohameda (Dr), C. Rochea (Dr), A. Barliera (Pr), P. Romaneta (Dr)

a ap-hm, Marseille, FRANCE ; b Centre Hospitalier Universitaire de Reims, Reims, FRANCE ; c CHU Bordeaux, Bordeaux, FRANCE

* arnaud.lagarde@ap-hm.Fr

Les mutations du gène MEN1 sont responsables de la néoplasie endocrinienne multiple (NEM1), une maladie héréditaire autosomique dominante, caractérisée par l’association de plusieurs lésions du système endocrine : hyperparathyroïdie, tumeurs neuroendocrines digestives, adénomes hypophysaires. Les analyses constitutionnelles classiques, séquençage Sanger ou haut débit et MLPA, sont positives chez plus de 90% des patients présentant une NEM1 cliniquement bien authentifiée. Parmi les 10% restant, quelques cas de mosaïcisme sont décrits, principalement découverts de manière rétrospective, suite à la transmission de la maladie à la descendance. En effet, ces mutations en mosaïque sont difficilement détectables par un séquençage conventionnel.

Notre étude vise à évaluer, dans une activité de routine, l’apport d’un séquençage à haut débit utilisant des index moléculaire unique (marque d’identification attribuée à chaque molécule d'ADN originale) pour la détection de mutation en mosaïque du gène MEN1. Cette préparation, suivie d’un traitement bioinformatique spécifique élimine les faux positifs et augmente ainsi la sensibilité et spécificité.

Une phase de validation technique a montré une capacité de détection de ces mosaïques jusqu’à 1% de fraction allélique mutée (proportion de la mutation dans l’ADN leucocytaire).

Ensuite nous avons réalisé une analyse rétrospective sur 120 patients présentant cliniquement une NEM1 mais non élucidée sur le plan génétique.

Trois patients présentant une mutation en mosaïque sur MEN1 de 2 à 9 % de la fréquence allélique ont été identifiés.

Ces premiers cas invitent à mieux considérer le mosaïcisme dans les situations d’explorations négatives pour des profils cliniques clairement associés à une NEM1 ou suspecté de novo.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.