C. Baccou*a (Mme), F. Albarel*a (Dr)

a APHM, CRMR HYPO, Marseille, FRANCE

* frederique.albarel@ap-hm.fr

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) est bien connue des endocrinologues car utilisée depuis de nombreuses années en diabétologie notamment. Son utilisation en pathologie hypophysaire ou surrénalienne est plus récente.

A Marseille, dans le centre de référence maladies rares de l’hypophyse (HYPO), le programme d’ETP DEFHYEDU a reçu l’agrément de l’ARS fin 2012. Il s’adresse aux patients porteurs de pathologies hypophysaires ou surrénaliennes. Il comprend aujourd’hui 10 ateliers collectifs réalisés en ambulatoire. Lors d’un diagnostic éducatif, le patient se fixe des objectifs et a la possibilité de choisir des ateliers couvrant les problématiques rencontrées dans sa pathologie: connaissance et gestion de son traitement, complications de la maladie, vécu avec sa maladie au quotidien, projection dans l’avenir, nutrition et troubles de la satiété, sexualité et fertilité… qui lui permettront d’améliorer ses compétences psychosociales et d’autosoins. Un entretien final fait le point sur les compétences acquises et restant à conforter avec la possibilité de choix d’ateliers complémentaires.

Ce programme a été évalué il y a 3 ans, et à la vue de ces premiers résultats, il semblait satisfaire les patients et améliorer la gestion de leur pathologie, leur assurance et sur certains points leur qualité de vie (physique et psychique).

Pendant cette session interactive, les ateliers s’adressant plus spécifiquement aux insuffisants corticotropes ou surrénaliens seront détaillés, en insistant sur différents outils pouvant être utilisés en ETP chez ces patients, les modalités pratiques d’organisation de ces ateliers et en ouvrant sur les possibilités d’e - ETP et les supports existants aujourd’hui dans ces pathologies.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.