POP-013

L. Demarquet*a (Dr), O. Koubaitya (Dr), D. Mandrya (Pr), PL. Nguyen-Thia (Dr), F. Bihaina (Mme), C. Nomine-Criquia (Dr), V. Croise-Laurenta (Pr), L. Brunauda (Pr), M. Kleina (Pr)

a Centre hospitalier universitaire de Brabois, Vandoeuvre Les Nancy, FRANCE

* l.demarquet@chru-nancy.fr

Objectif : L’hyperparathyroïdie primaire (HPTP) est associée à une augmentation de la mortalité cardio-vasculaire (Wetzel et al., 2017). Le risque d’événement cardiovasculaire peut être déterminé par le score calcique coronaire.

Le but de notre étude était de comparer le score calcique coronaire (CAC score) de patients porteurs d’une HPTP à celui de sujets contrôles, afin d’identifier des facteurs de risque associés à un CAC score intermédiaire (>100).

Patients et Méthodes : Des patients porteurs d’hyperparathyroïdie primaire, sans antécédents de maladie coronarienne, diabète ou maladie rénale chronique sévère ont été comparés à des sujets témoins issus de la cohorte MESA (Multi Ethnic Study of Atherosclerosis) (McClelland et al., 2006).

Résultats : Le CAC score moyen des 130 patients porteurs d’HPTP était de 120 + 344. 27 patients (21%) avait un CAC score > 100. La proportion de patients ayant un CAC score positif était identique entre les 2 groupes (53 et 50%), mais les CAC scores étaient significativement plus élevés en cas d’HPTP (p<0.001).

En analyse multivariée, l’âge, le traitement anti hypertenseur et le fait d’être porteur d’une HPTP normocalcémique sont des facteurs de risque independents d’avoir un CAC score > 100.

Discussion : Cette étude met en évidence une augmentation significative du CAC score en cas d’HPTP, et notamment d’HPTP normocalcémique. Cela pourrait expliquer la surmortalité cardiovasculaire en cas d’HPTP. A l’avenir, il pourrait être intéressant de faire intervenir le CAC score pour décider d’une prise en charge chirurgicale.

L’auteur n’a pas transmis de déclaration de conflit d’intérêt.